Comment construire sa vernithèque ?

Salut mes polettes !

Sortez vos vis, vos marteaux, votre bleu de travail et votre trousse à outils….( Même si en fait on en a pas besoin). Aujourd’hui c’est bricolage ! C’est bricolage, car oui, comme la plupart des NPA, il arrive un moment où votre trousse de toilette n’est plus assez grande pour stocker vos précieux qui se reproduisent à une vitesse folle, il faut le dire. Oui, oui, ils se reproduisent, t’en achète un et après tu te dis, oh celui-là il ira super bien avec celui là…et puis celui-là il ira super bien avec un autre. Bref, vous avez compris l’image. C’est un cercle vicieux dont on ne peut (veut) plus sortir, d’où la nécessité de trouver une solution. Ma solution, je l’ai trouvé en voyant les immenses étagères de mademoiselle Pshiiit.  Après avoir parcouru de nombreux blogs et après avoir pousser mon envie de vernithèque à son maximum, il fut un jour où je me suis dit qu’il était temps que je me construise la mienne.

Aujourd’hui j’ai donc décidé de vous montrer étape par étape la construction du nouveau nid pour mes précieux pour que vous vous rendiez compte que non seulement c’est super facile à faire mais que ça fait super plaisir une fois qu’on l’a !
Vous m’excuserez par avance pour la qualité des photos et leur originalité médiocre. Cependant, je suis excusée, à l’époque, je n’avais pas encore prévue de faire un blog, mais j’avais quand même immortalisé chaque étape (des fois qu’il faille que je m’en refasse une ! ahah).

Commençons par l’essentiel, le matériel :

Rendez vous chez votre Merlin le plus proche, vous pourrez faire découper vos planches sur mesure. Bon par contre je ne me souviens plus comment s’appelle le type de bois que j’ai pris, il me semble que c’est du contre-plaqué mais je ne suis pas sûre à 100%. Au pire, renseignez-vous.

1. Une planche de ? mm d’épaisseur : 100 x 60 cm pour le fond

2. Deux planches de 8mm d’épaisseur : 100 x 10 cm pour les côtés

3. Autant de planches que vous voulez  : 58 x 10 cm pour les étagères (puisqu’on enlève l’épaisseur des planches des côtés qui font 1 cm d’épaisseur. )

4. Un mètre pour pouvoir tracer au préalable sur votre fond les repères pour placer les étagères à la bonne hauteur

5. Des tréteaux pour doubler la capacité de votre vernithèque

6. De la colle à bois assez forte. Surtout, ne faites pas comme moi, ne prenez pas un tube comme sur la photo, sans avoir de pistolet sinon ça ne va pas aller. Après avoir fait des millions d’allers-retours au magasin, j’ai opté pour le « Sans Clous ni Vis » de Patex et c’est parfait. Je vous conseille cependant de prendre le grand pot (mieux vaut en avoir plus que pas assez).

7. Des moulures pour celles qui veulent

8. Les accessoires pour ensuite peindre : pinceaux, rouleaux, peinture

Étape 1

Tracez sur votre fond, au crayon de bois l’emplacement de vos étagères. Pour moi c’était tous les 12 cm en partant du haut. Prendre en compte l’épaisseur de 1 cm de la planche pour pouvoir tracer la deuxième, et ainsi de suite. (C’est pour ça que dessiner un plan avant de tout commencer, c’est plus raisonnable, surtout pour les filles, qui comme moi, ont vite fait de se mélanger les pinceaux ! )

Étape 2

Tracez un trait pour pouvoir déposer votre colle correctement. Collez votre planche tout en suivant les indications sur votre pot de colle pour le temps d’appui, temps de prise etc…Collez toutes vos planches.

Faites de même avec vos planches de côté et du bas et du haut (selon votre découpe). Moi, le monsieur m’a conseillé pour une question de solidité de faire passer mes planches du haut par-dessus mes planches des côtés.
Ah oui, quand vous collez et que vous appuyez votre planche, essuyez avec du sopalin, la colle qui est en surplus sinon quand vous allez peindre ça ne fera pas beau. Laissez reposer une nuit pour que toute la colle prenne bien et que l’étagère se consolide.

Étape 3

On peint !!!!! Et on colle les moulures si on en veut !

Étape 4

On attends que la peinture sèche et on pose délicatement les bébés sur cette magnifique vernithèque faite maison en deux temps 3 mouvements ! Et oui, on a le droit de crier de joie, de danser, se rouler par terre tellement on est contente de notre travail !!!!

Inutile de préciser que le nombre de vernis en ma possession à beaucoup grandit depuis cette photo. Au niveau des prix, j’ai payé le bois (découpe comprise) 16€, la colle Patex grand pot 11,90€, le pot de peinture Ivoire 20€, le matériel de peinture je ne me souviens plus, mais de toute façon c’est un investissement puisque vous pouvez vous en resservir après, les moulures 7€ les 2 mètres, les tréteaux une misère, 3€, un truc du genre. Attention cependant, les tréteaux, ils ne les découpent pas. Un scie est à votre disposition après les caisses. Je vous laisse vous marrer en train de m’imaginer scier mes tréteaux devant les gens qui attendent aux caisses.

En gros, la vernithèque revient à une soixantaine d’euros. C’est la peinture qui coûte le plus cher. J’ai mis à peu près une après midi à faire ça, en comptant le temps dans le magasin, les dix milles aller-retour pour mes problèmes de colle et de pistolet (pourri!!!), le temps de coller, d’attente…J’ai juste attendu le lendemain pour la peindre. J’ai mis deux couches, et j’ai pas trop attendu entre les deux, parce que je déteste attendre.

Voici les deux vernithèques dont je me suis inspirée ! La première pour les tréteaux qui doublent la capacité et la seconde pour l’idée générale. Enfin j’ai fais un mélange des deux.

Glitter and Nails : Woot-woot, j’ai enfin ma vraie vernithèque

BeautyOverBros : Ma vernithèque sur mesure, je l’adore !

Vous trouverez des photos de ma vernithèque dans l’onglet « Ma collection », qui est actuellement en cours de construction. J’espère avoir été claire dans mes explications, parce que c’est pas toujours facile d’expliquer du bricolage sans montrer en direct, et encore plus quand on a soi-même du mal à se comprendre. Allez, dans un élan de générosité je vous donne le plan pour que vous y voyiez plus clair ^^ .

Enfin, pour celles qui ne sont pas bricoleuses, ça vous paraît insurmontable ?Vous pensez quoi du final ? Vous les rangez comment vos vernis ? Si jamais le courage vous prends de construire votre vernithèque, vous serez dans l’obligation de publier sur la page Facebook du blog votre réalisation !

Bonne journée !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Comment construire sa vernithèque ? »

  1. NPA et bricoleuse,et oui ça existe les filles pas QUE superficielles!! moi perso c’est dans une grande et jolie boite mais elle commence à être étroite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s